Cours de danse

je n’ose pas inviter à danser !

Posté par: Bien Danser le 29 juin 2014

Voici la situation : les autres dansent, vous vous retrouvez sur le côté. Vous essayez de sauver la face en souriant, mais au fond de vous il y a quelqu’un qui aimerait avoir le courage d’inviter une danseuse ou un danseur.

Pour les garçons :
Ce malaise, on le connait tous ! On regarde, on regarde, et à chaque chanson on se dit « allez, à la prochaine danse, j’invite CETTE fille ! ».

On prend son courage à deux mains, et là PAF ! Un autre garçon nous coupe l’herbe sous le pied ! Ou alors BIM ! C’est la pire chanson de la soirée et vous ne voulez absolument pas vous ridiculiser dessus !

Alors que faire ?

Je pense qu’avoir le courage d’inviter une fille sans a priori ni cœur qui bat la chamade, c’est un peu comme certaines attractions à sensation. On n’ose pas y aller, mais une fois qu’on y a pris goût on n’a qu’une seule hâte, c’est d’y retourner !

Vous allez stresser un bon coup jusqu’à vous lancer, puis vous constaterez que ce n’était finalement pas si difficile. La barrière est psychologique, alors boostez-vous. Dirigez-vous avec un grand sourire vers la danseuse avec qui vous souhaitez danser, et renouvelez l’expérience jusqu’à ce qu’une danseuse soit d’accord pour vous accorder cette danse !

Pour les filles :

Voici des préoccupations que j’ai observé chez beaucoup de danseuses débutantes :

« Encore une soirée à rester sur le côté, à repousser poliment les gros lourdauds et à attendre en vain qu’un garçon correct vienne me demander de danser. Comment faire avec toutes ces filles autour de moi qui dansent mieux et sont bien plus jolies ? »

Cassons tout de suite les idées reçues : ce ne sont pas uniquement les danseurs qui invitent ! Là où je donne des cours, je me fais régulièrement inviter 4 à 5 fois par soir par des filles ! Et autant que je puisse le constater, les garçons refusent encore moins que les filles une danse qu’on leur propose.

Ces considérations sont en dehors de toute notion de qualité de danse ni de séduction : car une danse n’engage à rien, si ce n’est de tenir les mains d’une personne qu’on ne connait parfois pas du tout.
Dites-vous simplement que vous ne risquez rien à danser avec un danseur inconnu… A part peut-être un ou deux orteils écrasés, mais ce sont les risques du métier !

Avant de finir cet article sur ce sujet oh combien crucial, je vais surtout vous rappeler que lorsque vous sortez, c’est pour vous amuser et danser (eh oui… avec la pression qu’ils se mettent, certains vont même jusqu’à oublier la raison de leur présence).

Alors ne restez pas bloqués inutilement lorsque vous vous retrouvez en situation, lancez-vous, vous n’en apprécierez que plus la soirée !

Mon ou ma partenaire danse mieux que moi

Posté par: Cédric Professeur de danse le 27 juin 2014

Que vous dansiez depuis peu de temps ou bien de nombreuses années, vous avez déjà connu ce malaise : « L’AUTRE DANSE MIEUX QUE MOI !! »

Soit vous le découvrez avant de danser avec cette personne, soit pendant !

Si vous l’avez vu danser avant de l’inviter, le stress peut vous envahir au moment de prendre sa main pour entamer la danse.
Ne paniquez pas ! N’oubliez pas que tout bon danseur a été débutant un jour.

Ayant été des deux côtés de la barrière de nombreuses fois, je vous conseille de dévoiler au début de la danse votre malaise.
Comment ? Simplement par une petite phrase qui montre votre humilité, et non votre stress. Par exemple : « Voudrais-tu bien danser avec moi, même si je n’ai malheureusement pas ton niveau ? », ou encore : « Je vais te sembler débutant(e), mais m’accorderais-tu cette danse ? »

L’attitude à adopter est ensuite de sourire, se détendre, et tenter de rester fluide. Ce n’est pas un concours ni une démonstration de l’étendue de ses connaissance ! Si vous voulez performer, autant vous inscrire à des compétitions. Les danseurs souhaitent avant tout passer un bon moment sur de la musique, alors souriez et profitez de l’instant présent ! Comme je le dis toujours, un bon sourire franc vaut bien plus qu’une danse trop technique en étant fermé sur soi et concentré sur ses mouvements.

L’autre possibilité est de prendre la personne à part à la fin de la danse pour lui demander de vous expliquer un mouvement que vous ne connaissiez pas. Car c’est cela la danse : un échange !

Alors s’il vous plaît, ne stressez plus pour si peu. C’est une très bonne chose que certains dansent mieux que vous, cela vous montre qu’il reste des choses à découvrir.
Bonne danse à tous !

Je m’essouffle facilement

Posté par: Cédric Professeur de danse le 26 juin 2014

Vous ne dansez pas, ou vous avez du mal à danser car vous vous essoufflez vite ?

Je suis personnellement un grand asthmatique, et cette vacherie ne me fait pas de cadeaux !

Première crise à 19 ans lors d’un réveillon. La soirée battait son plein, j’invite une amie à danser pour ouvrir une soirée qui s’annonce mémorable : 4 heures de danse sont prévues !
Mais quelques minutes plus tard, j’étais allongé sur un lit à suffoquer comme un poisson hors de l’eau.

Conclusion : asthme d’effort et allergies multiples déclarées du jour au lendemain. Sympa pour un danseur sportif comme moi !

Malgré ce problème qui me gêne encore aujourd’hui, je peux vous assurer que j’ai repris la danse, et que je suis capable d’enchaîner 6 heures de soirée sans pour autant finir à l’hôpital !

Comment est-ce possible ? L’entraînement !

En reprenant la danse et le vélo, mon endurance était limitée. D’abord une danse, puis deux, et pareil pour le vélo, d’abord des petites distances, puis de plus en plus grandes et en moulinant plus fort. Le tout est de réhabituer son corps peu à peu.

Si vous êtes vite essoufflés, mes conseils sont les suivants :

1) Allez voir un allergologue pour avoir de la Ventoline (ou un générique, un traitement équivalent, je n’ai pas d’action dans le laboratoire). Ce médicament dilate les bronches et permet de récupérer son souffle avant / pendant / après l’effort.

2) Testez vos limites en dansant toujours un peu plus que la fois précédente. Il est important de connaître les limites de son corps, et vous seul pouvez découvrir (puis repousser) cette limite. Sachez juste que plus vous faites de sport, plus vous pourrez en faire. Le corps s’habitue, les muscles et l’oxygénation se développent au fur et à mesure que l’on s’entraîne.

3) Lorsque vous sentez que cela devient difficile, dansez plus lentement, le temps de reprendre des forces. Ce n’est peut-être qu’une fatigue passagère, et non le clap de fin de la soirée !

4) Reprenez une dose de Ventoline, on ne sait jamais !

Après 7 ans d’entraînement en tant qu’asthmatique, j’ai réussi à danser à nouveau toute une soirée sans problème, avec un record personnel de 46 danses avec 46 filles différentes en 3h30 de soirée ! Alors, toujours peur d’être essoufflés ?



Kenichi Ebina, le danseur gagnant de l’America’s got Talent

Posté par: Cédric Professeur de danse le 25 juin 2014

Cet Américain d’origine japonaise a décidé que les effets spéciaux de Matrix étaient totalement réalisables en vrai, sans truquage !

Gagnant de l’émission America’s got talent, Kenichi Ebina a remporté la modique somme de 3 millions de dollars en exécutant ces 2 minutes de show, demandant des centaines d’heures d’entraînement pour repousser les limites de son corps.

Il est déconcertant de voir avec quelle facilité et quelle fluidité il parvient à exécuter ses mouvements de break dance ! Il reprend le tout sous le sceau d’un « Epic Matrix ».

Capter les mouvements de danse en photo

Posté par: Cédric Professeur de danse le 15 juin 2014

Voici le projet fou de Jesus Chapa-Malacara : reproduire sur une image fixe la captation de mouvements de danse.


En tant qu’ancien danseur classique professionnel, il avait quitté le milieu de la danse, ne supportant plus les concours et les sélections drastiques demandant des heures de préparation. A la place, il préféra se mettre à la photographie, et prendre sous un nouvel angle des clichés magnifiques.

Il créa avec succès un projet à financer sur internet. Et nous avons le plaisir aujourd’hui de voir son projet aboutir grâce aux dons. Voici ci-dessous le résultat de son travail.

On ressent les mouvements, la manière magique avec laquelle les danseurs doivent être calés au centimètre près lorsqu’ils effectuent un mouvement, le répétant en boucle jusqu’à s’approcher de la perfection. C’est lors de ces répétitions que le photographe les met en scène, avec un temps d’exposition très long, permettant de faire ressortir le déploiement du mouvement dans l’espace.

On comprend mieux les mouvements en les voyant ainsi dans leur globalité, le travail et l’acharnement des danseurs classique ne peut que nous rendre admiratif d’autant de précision et de beauté.

Je vous laisse admirer les clichés, réalisés également avec des danseurs de Break Dance.

Justen Beer, petit danseur de génie

Posté par: Cédric Professeur de danse le 5 avril 2014

Quel don ! Voilà ce que l’on peut appeler un petit génie de la danse !

Alors il ne faut pas se leurrer, cela a dû lui demander de nombreux efforts, une quantité incroyable de jours de répétition, mais il a dû y prendre goût, faire cela avec plaisir, et il peut être fier du résultat !

Je vous souhaite à tous de devenir, comme ce garçon, des passionnés dans un domaine. Et si ce domaine pouvait être la danse, vous me rendriez ravi !

Danser avec / contre soi-même

Posté par: Cédric Professeur de danse le 29 mars 2014

Voilà un danseur qui gère la technique, tant du côté de la danse que du côté de l’intégration vidéo !

J’ai pris un réel plaisir à regarder cette vidéo, qui apporte une réelle nouveauté d’un point de vue de la danse. Imaginez plutôt : 3 prises de plus de 4 minutes d’un seul tenant, avec des portions chorégraphiées et synchronisées, le tout réalisé par la même personne !

Je me devais de vous montrer cet exploit !

Bon visionnage de la vidéo ;)

West Coast Swing Tour, enfin en ligne !

Posté par: Bien Danser le 21 décembre 2012




Apprendre à danser le West Coast Swing, avec bien-danser.com

Formation de West Coast Swing pour débutants, hommes & femmes.

Pour démarrer la formation, c’est par ICI !