• LOGIN
  • Votre panier est vide.

Dansez sur des musiques que vous aimez !

Dansez sur des musiques que vous aimez !
Le Rock 4 Temps étant une danse sociale, il est bon de savoir comment se comporter en société lorsque l’on souhaite le danser.
Quelle est la plus grande motivation pour danser, si ce n’est de le faire sur une musique qui nous fait vibrer ? Voici la première force du Rock 4 Temps : la gigantesque diversité des musiques sur lesquelles on peut la pratiquer. Faisons ici un tour d’horizon du Rock au fil des différentes époques, puis des différents styles musicaux permettant de danser le Rock 4 Temps, et terminons par des conseils pour réaliser LA playlist parfaite (ou tout du moins essayer ^^).

1) Parcourir 80 années musicales ROCK

Depuis quelle époque le Rock existe-t-il ? Voilà une question à laquelle il est bigrement difficile de répondre. Car la vraie question est : qu’est-ce que le Rock ? Qu’appelle-t-on communément ROCK ?
D’un point de vue historique, la musique rock apparaît réellement dans les années 40, avec un premier morceau uniquement instrumental d’Arthur Smith (Guitar Boogie – 1945), puis se développe à la fin des années 40 avec des groupes tels que Fat Domino (The Fat Man – 1949), puis durant les années 50 avec des artistes bien connus. On parle alors de Rock’n Roll, ou Rockabilly. C’est la naissance de cette musique endiablée, aux rythmes bien plus rapides que les musiques du passé, quoique le Gershwin envoyait déjà du lourd niveau BPM.
D’un point de vue musical, le Rock est avant tout constitué dans les années 40 et 50 d’un certain type d’instruments empruntés au Jazz (guitare, basse, batterie, saxophone), avec ou sans voix. Sous la terminologie Rock on rassemble une très large variété de musiques, se définissant surtout par les groupes, les artistes qui le jouent.
Dès le début des années 50, les chanteurs faisant vibrer les foules sont : Bill Haley, Elvis Presley, Buddy Holly, Jerry Lee Lewis, Eddie Cochran, Chuck Berry, Little Richard, …
Dans les années 60, on retrouve des groupes tellement connus qu’ils sont aujourd’hui encore des incontournables : The Beatles, The Rolling Stones, Jimi Hendrix, … On retrouve des groupes de rock principalement aux USA où le mouvement est né, mais les Anglais et les Français ne sont pas en reste avec notamment Johnny Halliday, Les Chats Sauvages, sans oublier Eddy Mitchell et la vague des chanteurs “yéyé”.
Puis on continue au fil des années avec The Beach Boys, The Kinks, The Who et l’arrivée peu à peu du Rock Garage. Durant les années 70, le Rock se diversifie, et on retrouve peu à peu du Rock tel que celui de Queen, du Hard Rock porté par AC/DC, du Heavy Metal avec Black Sabbath, du Glam Rock avec David Bowie, du Rock Progressif avec les Pink Floyd, du Punk Rock avec The Clash, du New Wave avec Depeche Mode.
On continue l’ouverture durant les années 70/80, avec l’apparition du Disco notamment par Abba, les Bee Gees, de la Funk avec Earth Wind and Fire, ou encore Kool and the Gang, du Métal avec Metallica, du Gothique avec Ozzy Osbourne.
Durant les années 90, les styles se précisent et le Grunge apparaît avec les Pixies, Nirvana.
Entre les années 90 et 2000, de nouveaux groupes apparaissent et mettent tout en oeuvre pour donner une couleur particulière à leur Rock, aux tendances que l’on pourrait taxer de Rock Commercial ou Pop Rock : Coldplay, Placebo, Muse, Keane, Red Hot Chili Peppers, Blur, Oasis, etc.
Depuis la deuxième moitié des années 2000 jusqu’à ce jour, le mélange des genres est omniprésent, et l’on trouve des retours aux sources (The Baseballs), des vétérans continuant leur carrière (Chuck Berry), des nouveaux envahissant la scène (Ed Sheeran), et des mix entre Rock, Electro, Rap, Pop, parfois tout dans le même morceau (Macklemore, Stromae, P!nk, …).
Parler de “Vrai Rock” est donc très difficile, car cela dépend de l’époque, du mouvement rock considéré, d’un artiste, et même d’une certaine chanson d’un certain album dudit artiste. C’est une guerre sans nom entre mélomanes. Y a-t-il un “Vrai Rock” que l’on danse et un autre que l’on ne danse pas ? Comment choisir entre les deux ? Qui a raison et qui a tort ? Répondre à ces questions devient très délicat à la seconde où elles sont posées, car il est également possible de danser le Rock 4 Temps… sur autre chose que du Rock !

2) Styles musicaux dansables en Rock 4 Temps

De très nombreux styles et types de musiques permettent de danser le Rock 4 Temps, ce qui en fait sa force. Commençons par l’évidence, on peut danser le Rock… sur du Rock !
Après le magnifique pavé que je vous ai pondu ci-dessous, vous me répondrez : “Certes, mais lequel ?”. Là, le choix devient subjectif pour savoir si un morceau est “dansable” ou “pas dansable”. Les règles que je respecte pour le choix d’un morceau sont les suivantes, par ordre de priorité :
  1. Le rythme de la musique. Idéalement compris entre 120 et 160 BPM, j’accepte dorénavant une plus large plage rythmique, en descendant à 100 BPM et en montant à 180 BPM. Je considère qu’à moins de 100 BPM, on tombe à la limite du genre, basculant presque dans le slow, et qu’au-dessus de 180 BPM il est humainement parlant difficile de tenir le rythme ! La zone de confort pour danser le Rock 4 Temps est selon moi entre 124 et 128 BPM.
  2. La richesse harmonique. J’entends ici la présence de suffisamment d’instruments pour ne pas basculer dans du chant a cappella ou des versions acoustiques. Certes certaines chansons sont magnifiques à écouter, mais ne donnent de facto pas du tout envie de danser, de par l’absence de repères musicaux clairs pour pouvoir suivre le rythme et les phrasés musicaux.
  3. Mes goûts personnels. Ayant un nombre honteusement élevé d’heures d’écoutes musicales à mon actif, je passe en priorité dans mes playlists les morceaux qui me plaisent. C’est LA partie arbitraire de ma sélection, et chaque danseur en a une : ses propres goûts ! Vous n’entendrez donc pas de R’n’B ni de musiques latines dans mes playlist. Déso.
On peut donc tenter de trier les styles qui ne répondent pas à ces critères dans ceux cités dans le chapitre précédent :
Le Rockabilly est l’origine de tout, et se danse bien évidemment. Cependant il va être difficile de danser sur des morceaux de plus de 180 BPM dont ils ont pu être friands à l’époque.
Les chansons du style Yéyé sont démodées, mais pourraient se danser sans souci majeur.
Le Rock Garage peut tantôt transcender la danse, tantôt s’avérer difficile à interpréter en dansant.
Le Rock du style de Queen ou de Michael Jackson est une référence passant à toute bonne soirée.
Le Hard Rock et le Grunge sont très difficile d’accès pour de la danse, dû au fait qu’ils se basent, comme certains rock garage, sur les cris du chanteur, ce qui rend la musique moins mélodieuse et plus ardue, moins motivante à interpréter en dansant.
Le Heavy Metal, le Métal et le Gothique ne sont clairement pas adaptés pour danser autre chose qu’un hochement intense de tête, ce qui me rend triste quelque part, puisque ce style de musique me fait personnellement vibrer.
Le trio Glam Rock, Punk Rock et New Wave comportent des perles incontournables, et se danse globalement bien.
Le Disco et la Funk sont parmi les styles de Rock les plus cool à danser, donnant la pêche et sont faciles à suivre.
En revanche le Rock Progressif, de par sa structure, mais également la longueur des chansons (souvent plus de 6/7 minutes) peut s’avérer un réel supplice pour les danseurs, pour lesquels les variations de rythme, de longueur de phrasés, et de durée bigrement longue de la chanson élèvent le fait de danser dessus au rang d’exploit.
Le Rock Commercial, le Pop Rock et le Rock récent mixant plusieurs styles font partie de la grande majorité des morceaux passés en soirée, mais là encore un tri en termes de BPM et de richesse harmonique est à faire en amont.
Une fois ce tri fait, on peut allègrement piocher dans tous les styles de Rock qui nous plaisent, en parcourant les époques.
Maintenant, au-delà du Rock à proprement parlé, il reste d’autres styles plus difficiles à relier au Rock, mais qui se dansent tout aussi bien du moment que l’on respecte les critères énoncés en début de chapitre :
La Variété Internationale, la Variété Française, la Pop, l’Electro, l’Electro Swing, la House, le Clubbing, la Dance, …
Voici une petite liste par époques, puis par style, avec des exemples d’artistes et de groupes histoire de lier la théorie à des exemples connus de tous :
  • Années 46-60 (type Elvis, Jerry Lee Lewis, The Ronettes, etc.)
  • Années 70 / 80 (type Bee Gees, Abba, Jean-Jacques Goldman, Indochine, Partenaire Particulier, etc.)
  • Années 90 (Madonna, Lou Bega, Crazy Town, Santana, The Cardigans, etc.)
  • Années 2000 (P!nk, Britney Spears, Outkast, Christina Aguilera, etc.)
  • Années 2010 (Kungs, Avicii, Kesha, Lady Gaga, Bruno Mars, Pharell Williams, etc.)
  • Style Disco (September, Get down on it, Fresh, Claude François, etc.)
  • Style Electro (Guetta, Sinclar, Ofenbach, Calvin Harris, Synapson, etc.)
  • Style Rock (Muse, Coldplay, Franz Ferdinand, Dos Bros, Shaka Ponk, White Stripes, etc.)
  • Style Pop Acidulée (Feel it Still, Ex’s & Oh’s, Happy, Call me Maybe, Superbus, etc.)
  • Style Electro Swing (Parov Stelar, Caravan Palace, Gramatik, Caro Emerald, etc.)
  • Style partiellement ou complètement avec du Rap (Enrique Iglesias, Pitbull, Usher, Madcon, MC Solaar, etc.)
Le plus important lors du choix d’un morceau est de ressentir s’il donne envie de bouger, de se trémousser, de vibrer dessus. Si la réponse est oui, on peut l’envisager. Si la réponse est non, que vous préféreriez encore un hochement de tête, que votre cœur ne tiendrait pas la cadence, ou qu’un briquet allumé est l’ambiance souhaitée en l’écoutant, passez votre chemin.
Outre cette sélection de styles musicaux sur lesquels il est intéressant / agréable de danser du Rock 4 Temps, il existe des styles où a contrario il est par essence malvenu ou impossible de danser le Rock 4 Temps. Bien sûr tout contre-exemple peut subsister, mais dans les grandes lignes, passez votre chemin pour :
La musique Afro, le R’n’B, toutes les musiques latines (Salsa, Rumba, Bossa Nova, Bachata, etc.), le Tango, la Valse, le Reggae, le Ragga, l’Opéra et la musique classique, le Raï et la musique orientale, le Zouk, la Dubstep, le Flamenco, le Rap, etc.
La plupart de ces styles musicaux possèdent des danses associées, aussi je vous invite à découvrir la danse correspondant au style musical que vous appréciez dans cette liste ne fonctionnant pas en Rock 4 Temps.
Maintenant, comment composer une playlist avec un tel melting pot de styles ? C’est ce que nous allons voir à présent.

3) Comment constituer une playlist ?

Réaliser une playlist équilibrée, plaisant au plus grand nombre est particulièrement difficile. Je vais tenter de vous expliquer les enjeux :
  • Les débutants veulent entendre les plus grands classiques (L’aventurier, Uptown Funk, Shape of Me) qui ressortent par les trous de nez des danseurs confirmés…
  • Les confirmés souhaitent des chansons plus techniques, avec breaks, variations rythmiques, qui font paniquer les débutants tels des lapins dans les phares d’une voiture…
  • Les intermédiaires sont enthousiasmés par des nouveautés, tant en terme de musiques que de mouvements, et vont à la pêche aux passes et aux tubes dénichés.
Satisfaire tout le monde est impossible, aussi il faut faire des choix. Le mien consiste en l’alternance de chansons lentes, modérées, rapides, mais également de chansons anciennes, de moins de 20 ans, de moins de 5 ans, sans oublier les tubes incontournables, les chansons connues, et les découvertes innovantes. Comme vous pouvez le constater, nous sommes sur un choix à trois dimensions, que le cerveau du DJ doit compiler, tout en satisfaisant le public. Mission impossible ? A vous de nous le dire après les soirées.
La question du choix du style musical se pose également. J’ai pour habitude de donner une couleur musicale à un lieu. Aussi j’aurai tendance à plutôt passer des Rock Band style Rock Garage dans un bar, de l’Electro et de la Pop dans une boîte de nuit, de l’Electro Swing et de la variété dans une guinguette. Ce choix m’est personnel, et me permet de varier les styles musicaux avec une logique liée au lieu, en accord bien évidemment avec les danseurs qui me font des propositions, et aux tenanciers qui souhaitent souvent respecter une ligne artistique.
C’est pourquoi je vous invite à continuer de me proposer toujours plus de morceaux qui vous font vibrer, qui vous donnent envie de sauter, et qui me permettent ensuite de les répartir en fonction des différents lieux où j’organise des soirées pour plus de cohérence globale.
J’espère avoir permis de répondre à vos interrogations concernant les musiques sur lesquelles on peut danser le Rock 4 Temps, et pour conclure je vous mets un lien vers mon compte Spotify où vous retrouverez toutes les playlists des cours et des soirées que j’organise, et ce depuis mars 2017… Soit un nombre à 3 chiffres de playlists, toutes différentes !
Merci pour votre lecture, n’hésitez pas à me poser des questions sur ce sujet si important que sont les musiques sur lesquelles nous dansons et nous nous amusons !!!
Cédric Anjuère
24 octobre 2019
Bien-Danser ©  Réalisé par Rock 4 You.          Tous droits réservés.