• LOGIN
  • Votre panier est vide.

Oser danser le Rock

Oser danser le Rock
Les débutants ayant choisi ou subi le commencement du Rock se retrouvent régulièrement avec une foultitude de questions en tête, qui freinent le démarrage de cette nouvelle activité.
Pourquoi ? Comment ? Je n’y arriverai jamais ! C’est trop dur ! Je ne sais pas danser ! La danse, ce n’est pas fait pour moi ! J’ai deux pieds gauches !
Il est extrêmement facile de se bloquer, de s’abandonner à ses peurs, à ses blocages, à sa timidité, à son malaise, à son appréhension.
Voici quelques pistes pour aider tout débutant à faire le premier pas. La première étape, c’est d’oser commencer. Deux questions fondamentales rentrent alors en jeu : Pourquoi ? Comment ?

Pourquoi danser le Rock ?

Savoir danser est une aptitude que je mettrais au même plan que savoir marcher, courir, lire, écrire, chanter. Sans être innée, elle permet de s’exprimer, de se sentir libre. La première réponse à la question « pourquoi danser le Rock » est donc naturellement « pour développer une nouvelle compétence utile en société ».
En effet, la société nous suggère voire nous impose l’omniprésence de musique dans notre vie. Il y a de la musique à la télévision, à la radio, dans les grandes surfaces, dans les restaurants, dans les bars, parfois même au travail, dans le métro,… Il serait quand-même intéressant de savoir quoi faire sur une musique donnée, que ce soit chanter ou danser, passer de l’écoute passive à l’écoute active, vécue, ressentie, vivante.
On retrouve également cette pression sociale à travers les évènements tels que les réceptions, les mariages, les réunions de famille où les autres dansent. Arrêter de faire banquette ou tapisserie se ressent alors comme une nécessité par certains, comme une envie par d’autres. Quoi qu’il en soit, être armé est toujours préférable, même si cela se cantonne à une question de savoir vivre.
Au-delà de l’aspect imposé par la société, danser en couple est avant tout pour soi, pour l’autre. La danse de couple est une source formidable de plaisir, de jeu, de partage avec ses amis mais également avec de parfaits inconnus. Apprendre à danser permet alors une interaction nouvelle avec son/sa partenaire, notamment via le langage non verbal.
Une autre approche est de concevoir la danse en tant que sport, que découverte et réappropriation de son propre corps, et pour l’entretien physique qui en découle. Je trouve personnellement bien plus motivant de faire du sport en m’amusant sur une chanson que j’adore plutôt que de souffrir en faisant du sport dans une salle de gym sur des machines.
Enfin, une raison poussant à découvrir la danse de couple est l’intérêt artistique : pouvoir évoluer sur des musiques que l’on apprécie, en respectant les variations musicales et le style, l’intention, l’engagement de l’artiste. C’est un plaisir que l’on peut de surcroît partager avec son ou sa partenaire, et potentiellement avec un public, c’est magique !
Maintenant que je vous ai mis l’eau à la bouche, que je vous ai donné d’excellentes raisons de vous y mettre, il peut encore rester une forte appréhension. Celle-ci peut être physique (méconnaissance de son corps, rester inactif/bloqué une fois en situation), psychologique (ne pas oser, peur d’avoir l’air ridicule), théorique (ne pas savoir quoi faire, ne pas connaître les mouvements). Ce sont ces freins que nous allons tenter d’annihiler ensemble.

Comment danser le Rock ?

Au travers de ces quelques lignes, voyons comment casser les appréhensions, comment se jeter à l’eau, faire le premier pas, se lancer dans le vide !
Tout se résume en deux mots : lâcher prise. Derrière ce terme se cachent plusieurs idées que nous allons décortiquer les unes après les autres.
Tout d’abord danser doit être et rester une sources de plaisir, d’envie de danser avec l’autre, d’aller vers l’autre. La danse de couple a pour avantage de créer une rupture par rapport à notre quotidien professionnel et personnel où nous restons le nez collé à des écrans (PC, smartphone, tablette, TV), nous sommes hyperconnectés, mais nous n’avons plus de vraies interactions physiques avec nos proches, avec d’autres êtres humains d’une manière générale, ou alors superficiellement. La danse de couple de par son essence même nécessite non seulement une interaction, mais aussi un contact physique, un engagement total de son corps vis-à-vis de l’autre. Et ça, c’est le pied ! On ressent alors la part vivante qui est en nous.
Ensuite, les amis peuvent clairement jouer un rôle dans cette étape où on essaie de se jeter à l’eau. Le phénomène de groupe est ici salvateur, et permet de suivre le mouvement là où le faire seul aurait été insurmontable. C’est l’une des raisons pour lesquelles on retrouve des fratries, des cousins, des bandes d’amis débarquer ensemble aux soirées Rock 4 Temps, cela leur donne collectivement du courage !
Si par un concours de circonstance malheureux l’on se retrouve à devoir participer seul à une soirée dansante, ou si le courage de ses amis n’a pas été suffisamment communicatif, il faut réussir à trouver en soi la confiance nécessaire, se dire intérieurement : “tu vas y arriver !”. L’avantage, c’est qu’on ne se lance pas seul, dans la mesure où la salle est remplie de danseuses et danseurs ayant tous le même objectif : danser. N’hésitez pas à demander aux taxi dancers, aux professeurs, aux habitués de vous offrir votre première danse, même si cela peut paraître intimidant, ils seront ravis de vous accompagner !
Continuons avec les motivations qui vous décoinceront : se laisser porter par la musique. Le Rock 4 Temps a cela d’évident que les pas sont marchés, en posant un pied par temps, sans pas de base strict. Danser le Rock 4 Temps correspond donc en vulgarisant au maximum à marcher en rythme sur la musique tout en exécutant des mouvements de bras plus ou moins alambiqués. Alors dès que vous entendrez une musique qui vous fait vibrer, lâchez-vous !
Enfin, de manière à expulser une bonne fois pour toute la peur du ridicule, sachez que tout danseur même excellent a débuté un jour, a galéré, s’est raté. Débuter est normal, et est même indispensable. C’est pourquoi personne ne vous jugera même si vous n’y arrivez pas, et au-delà de ces faux pas votre partenaire fera tout pour vous guider durant la danse, afin de partager le meilleur moment possible avec vous. Personne ne vous jugera, et ne jugez personne en retour. L’ambiance n’en sera que meilleure.

Commencer une danse

Voici maintenant quelques conseils pour commencer une danse, qui viennent en complément des mouvements montrés pendant les cours :
  1. Se positionner fièrement, le buste vers le haut, presque hautain
  2. Être présent dans la danse, réactif, dynamique
  3. Soutenir le regard avec les yeux et avec le corps, rester face à l’autre
  4. Poser un pied par temps, marcher ensemble
  5. 1, 2 => vers l’avant <= 1, 2
    3, 4 <= vers l’arrière => 3, 4
Une fois ces quelques trucs et astuces appliqués, en répétant les mouvements montrés en cours et en suivant votre partenaire, vous danserez en profitant au maximum de votre danse.
J’espère que la découverte du Rock vous filera le virus, car je vous préviens tout de suite, on parle ici d’une drogue dure pire que l’héroïne : lorsque l’on a goûté à la danse de couple, on ne peut plus s’en passer !
Cédric Anjuère
Rock 4 You
24 octobre 2019
Bien-Danser ©  Réalisé par Rock 4 You.          Tous droits réservés.