• LOGIN
  • Votre panier est vide.

Apprendre à danser le Rock quand on n'a pas le rythme

« C’est terrible. Je ne comprends pas comment c’est possible. Ils ne doivent pas avoir d’oreille. C’est même pas à contretemps pour créer un effet de style, non, c’est juste pas en rythme… »

Quand on les regarde danser le rock nos yeux souffrent

Et oui, il y a parfois des erreurs plus visibles que d’autres. Ne pas danser en rythme en fait partie.

On en a tous vu un jour, un danseur qui dansait mal… et ça fait mal aux yeux !

C’est surtout en Rock 4 Temps où on apprend les passes les unes après les autres, mais ni le rythme, ni un pas de base qui forcent à bien se caler sur la musique.

Alors voilà, c’est un petit coup de gueule, pour rappeler à tous que la musique, eh bien ça s’écoute lorsqu’on danse ! Ce n’est que trop stupide de l’oublier, de faire l’autiste dans son coin, sans accorder d’importance aux mouvements musicaux que l’on entend, au « flow » qui nous pousse à bouger !

Si jamais vous assistez à des cours de swing, de West Coast Swing, de salsa, ou n’importe quelle danse de salon, vous commencerez votre apprentissage par des séances complètes où l’on apprend le pas de base, et à le caler sur la musique. Le professeur compte très souvent à haute voix les temps de la musique de manière à ce que les élèves suivent tous en même temps.

J’ai assisté récemment à un cours de danse où un élève était complètement en dehors des clous : il n’avait ni le bon rythme, ni le bon départ, ni l’assurance. Mais il a quand même dansé pendant les 3 minutes de la chanson. Ce qui s’en dégage est une impression de brouillon, pas vraiment agréable à l’œil, et encore moins pour la cavalière !

Apprendre à danser en rythme

Comprendre le rythme d'une musique n'est pourtant pas difficile, il est constitué de plusieurs étapes. Si vous suivez et comprenez les étapes ci-dessous, vous devriez déjà bien mieux suivre le rythme en dansant.

Ressentir le battement régulier durant tout le morceau

La base de n'importe quelle danse est de comprendre la pulsation de la musique, ce qu'on appelle le tempo. Il faut absolument l'entendre, le ressentir et le reproduire en dansant. Qu'est-ce que le tempo ? C'est le "boum boum" des musiques électro, c'est le "poum tchac" des batteries. En un mot le tempo correspond au rythme de la musique.

Je vous propose donc un exercice de base que je fais faire à tous mes élèves durant mes cours : tapez dans vos mains sur la musique. Même si c'est enfantin, cela vous permettra d'intérioriser la rythmique de la musique dans votre corps tout entier. Vous pouvez claquer des doigts si vous préférez (et si vous y arrivez), ce qui vous permettra de mieux entendre la musique et rester en rythme.
Ensuite marchez en rythme sur la musique, en posant le poids du corps sur chaque pas, comme si vous marchiez sur place. Cette marche militaire vous permettra de ressentir les vibrations de la musique dans votre corps, car marcher fait vibrer tous vos membres et tous vos organes en rythme.
Enfin marchez en rythme en vous déplaçant et tapez des mains en rythme / claquez des doigts en rythme pour que vos 4 membres ressentent le tempo.

Danser le Rock 4 Temps réside à faire ces mêmes déplacements tout au long de la danse, en rythme sur la musique. Cette marche régulière va se retrouver visuellement et rythmiquement en adéquation avec la rythmique du morceau sur lequel on danse.
Je vous conseille donc de commencer avec les mouvements les plus simples, des balades, des traversées simples, et de les enchaîner pour rester dans les clous du rythme de la musique.

Comprendre les phrasés musicaux et les respecter en dansant

Maintenant que nous avons compris le tempo, allons plus loin. Même si vous n'avez jamais fait de musique, vous entendez que des passages d'une chanson se répètent. Il existe deux types de répétitions : les couplets et les refrains. Lorsque nous dansons, nous devons suivre ces éléments fondamentaux de la musique et danser dessus. Pour bien comprendre comment une chanson est construite, elle suit pratiquement toujours cette structure :

Intro, Couplet, Refrain, Couplet, Refrain, Pont, Refrain, Refrain, Outro (fin)

L'objectif en dansant est de réaliser des mouvements correspondant aux moments dans la danse. Aussi la danse sera globalement plus calme pendant les couplets et plus intense pendant les refrains. Mais il faut surtout bien comprendre quand commence et quand se termine chaque partie ! Pour cela, il va vous falloir analyser sommairement la mélodie. Quel air est joué et revient régulièrement dans la chanson ? Quand est-ce que l'air change, indiquant alors un changement de partie ?

En plus de ces parties distinctes (Couplet, Refrain, Pont), il existe parfois des transitions permettant de mieux passer d'une partie à l'autre. Ces transitions varient selon les chansons, et ne sont pas toujours présentes, voire peuvent être rattachées au couplet ou au refrain. Mais l'important dans la danse réside surtout dans les fins de phrasés et de parties, moment où la plupart du temps il se passe quelque chose d'important.

Identifier et se caler sur les fins de phrasés et de parties d'une musique

La grande majorité des musiques suit une structure en 32 temps, 4 x 8 temps. Les couplets et les refrains sont alors décomposés en 1 ou 2 blocs de 32 temps. Ce qui nous intéresse est la fin de ces blocs, pour marquer l'accent du premier temps du bloc suivant. C'est là que vous aurez un bel accord parfait, une explosion musicale, un accent prononcé et incontournable dans la musique.
Pour bien le repérer, je vous invite à vous entraîner en écoutant la musique, ce que l'on appelle une écoute active. Comptez dans votre tête les blocs de 8 temps (|1|, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8) et tapez dans vos mains sur les |1|. Vous remarquerez que tous les quatre |1| il y en aura un plus puissant que les autres. C'est la fin de phrasé dont je vous parle !

Alors que faire à ce moment précis ?

Eh bien c'est le moment de poser le mouvement. Un tombé, un penché, un ancrage, une pose, une pause, un styling, un jeu avec votre partenaire ou avec le public. C'est là que tout se joue, ainsi qu'à la fin de la chanson lorsqu'elle est marquée et pas en fondu comme cela était à la mode dans les années 80. C'est justement une fois qu'on a identifié les moments où tout se joue que l'on peut commencer à s'amuser !

Choisir la facilité ou la beauté et la fluidité ?

Passer à côté de ces accents de fin de phrasés signifie ne pas comprendre la musique sur laquelle on danse. En cours d'apprentissage, cela peut se comprendre. Mais dans la mesure où la grande majorité des danses respectent cette structure, autant faire l'effort de comprendre cela une bonne fois pour toute !

Pour ceux souhaitant aller plus loin, je rentre bien plus dans le détail dans cet article : Masterclasse de Musicalité

A vous de voir, mais de mon côté, j’ai choisi la fluidité, la danse en place. Je joue avec la musique, plus que je ne me joue d’elle. De nombreux danseurs choisissent la facilité d’une danse rapidement apprise, pour un maximum d’effet, sans danser sur la musique. Mais ils devraient selon moi se concentrer sur le ressentir des autres, à commencer par la danseuse, et ainsi offrir une expérience unique en suivant la musique au mieux.

Bien-Danser ©  Réalisé par Rock 4 You.          Tous droits réservés.